L’agrile du frêne arrive à Québec

On apprenait hier que l’agrile des frênes a été détecté dans le quartier Montcalm de la Ville de Québec. L’agrile du frêne est un petit coléoptère originaire d’Asie qui peut ravager des populations entières de frênes sur le continent, car il n’a que très peu ou pas d’ennemis ou de maladies.

Depuis son arrivée en Amérique du Nord en 2002, l’insecte a détruit des millions de frênes dans le Sud-Ouest de l’Ontario, au Québec. Sa découverte récente à Québec montre sa progression exponentielle vers l’est et constitue à ce jour l’observation la plus à l’Est au pays.

Le combat contre la dispersion de ce genre d’insecte nécessite une grande collaboration entre les villes et leurs citoyens. D’une part, les villes doivent avoir une gestion accrue de leur territoire, afin de déceler la présence de la bestiole le plus rapidement possible. Elles peuvent, par exemple, utiliser un module de gestion de l’inventaire du milieu, comme celui retrouvé dans la solution logicielle Accès Cité Territoire.

D’une autre part, les citoyens doivent communiquer rapidement avec l’administration de leur ville, s’ils aperçoivent l’insecte concerné. Le module Requête de la solution Voilà! permet aux citoyens de communiquer efficacement et rapidement avec l’administration de leur municipalité. Ils peuvent également transmettre des photos pour démontrer l’étendue des dégâts causée par cette petite bête.

La Ville de Québec rappelle également qu’il faut faire attention au bois de chauffage. L’agrile ne peut pas voler très loin, mais il peut être propagé par le transport du bois.

Pour plus d’amples renseignements, vous pouvez communiquer avec notre équipe d’experts au ventes@pgsolutions.com